AccueilالبوابةFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 l'émigration clandestine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hafsa hafosa
Adjointe du Directeur
Adjointe du Directeur
avatar

Sexe : Féminin
Age : 19
Parcicipations : 90
Date d'inscription : 05/02/2013
Horoscope : Poissons
Points : 35166

MessageSujet: l'émigration clandestine   Lun Avr 08, 2013 10:48 am

L’émigration clandestine








Définition


L'immigration clandestine se fait illégalement : les
clandestins prennent fréquemment des risques importants pouvant mettre leur
propre vie en péril afin de rejoindre des pays présentant des conditions de vie
qu'ils espèrent meilleures. Ils n'hésitent donc pas à tout abandonner pour
tenter l'aventure souvent « aidés » dans cette entreprise par des passeurs peu
honnête leur faisant payer un prix exorbitant pour leur fournir les moyens de
franchir les obstacles naturels (mers, montagne, fleuve, etc.) ou humains (poste
frontière) dans des conditions de sécurité extrêmement précaires.






Causes de l’émigration clandestine


Ces facteurs sont tellement diversifiés qu'il convient de
les énumérer de la manière suivante :



- Politiques : réfugiés politiques fuyant la persécution.


- Sécuritaires : notamment en cas de guerre dans le pays d'origine.


- Economiques : habitants de pays pauvres cherchant un
meilleur niveau de vie dans les pays riches ; mondialisation...



- Personnelles : volonté de s'installer dans un pays par
goût



- Familiales : rejoindre le conjoint, l'enfant déjà
installé...



- Psychologiques : l'image de la réussite sociale qu'affiche
l'immigré de retour au pays pendant les vacances.



- Médiatiques : l'image des pays développés diffusée par
les chaînes de Tv démontrant l'opulence dont vit quelques pays du Nord.



- Naturelles : changement climatique de certains endroits
poussant les habitants à changer de lieu d'habitation.



Conséquences de l’émigration clandestine


Les conséquences de l'immigration clandestine sont
diverses selon qu'il s'agisse des pays d'origine ou des pays d'accueil des
immigrants. Dans une certaine mesure l'immigration ne peut être bénéfique que
si elle contribue au comblement de déficit observé dans un domaine ou dans un
autre. Elle n'est pas désirée quand elle se constitue en une charge sociale et
contribue à la montée de l'insécurité.



La présence des immigrants africains en occident est à la
fois un gain, une menace et une charge. Elle se constituerait en une main d'oeuvre
à la production, si elle est bien intégrée.



La plupart des immigrants clandestins intellectuels en
occident se retrouvent dans des situations irrégulières les empêchant ainsi de
réaliser leur rêve. Cette position sociale pousse bon nombre d'entre eux à s'adonner
aux travaux de basses classes par rapport à leur potentiel savoir. Néanmoins
ces travaux leur permettent de nouer les deux bouts du mois et d'épargner
quelque chose pour la grande famille restée en Afrique, chose difficilement
réalisable en étant sur le continent.






Vu sa situation géographique et aussi économique et
sociale,le Maroc est devenu l’un des premiers pays exportateurs de l’émigration
clandestine vers le nord. Il est également un pays de transit tout désigné pour
les clandestins venant d’autres pays du sud.






Différents moyens de transport sont utilisés pour
effectuer la traversée. Il y a bien entendu les pateras, ces fameuses barques
de la mort, utilisées à partir du détroit et qui n’ont pas cessé de défrayer la
chronique avec les dizaines de cadavres qui échouent sur les côtes espagnoles. En
raison du danger que représentent ces embarcations, on les préfère,à présent,à
des navires qui offrent non seulement une sécurité totale,mais aussi plus de
confort et parfois même de la nourriture quand on arrive à se glisser à
l’intérieur d’un chargement de produits agricoles.



Pour accéder au navire, les uns s’y rendent directement, escaladant
les murs ou parfois à la nage en nocturne, d’autres y arrivent dissimulés dans
des remorques ou sous des véhicules et autres engins. A chacun ses astuces et
son art.



Sur le navire, certains se contentent de faire le mort
quelque part dans les nombreuses cachettes qu’offrent des bâtiments immenses. D’autres
font la traversée qui dure des jours parmi les marchandises dont ils se servent,
qu’ils souillent et qu’ils endommagent parfois entièrement lorsqu’il s’agit de
produits frais transportés dans des camions frigorifiques auxquels on obstrue
les sorties d’air pour se protéger contre le froid. Les dommages ainsi portés
aux cargaisons font de plus en plus râler les donneurs d’ordre et clients
étrangers qui commencent à se détourner du Maroc et à le considérer comme un
pays à risque; ce qui menace de sinistrer des pans entiers de l’économie
nationale notamment le secteur du textile et de l’habillement. Les
transporteurs ne sont pas en reste avec les pénalités qu’ils doivent payer et
les dégâts causés à leurs véhicules.



La "physionomie" de la migration clandestine au
Maroc ne répond plus au schéma classique, observé au début des années 90, qui
se caractérisait par la prédominance de tentatives isolées entreprises
généralement par des nationaux. Aujourd’hui, le trafic des clandestins est
dominé par des réseaux bien organisés, hiérarchisés et structurés autour de
filières qui s'imbriquent pour entretenir une criminalité transfrontière
difficilement maîtrisable.



Les ressortissants subsahariens représentent aujourd’hui
la composante essentielle du phénomène de l’émigration clandestine dominé par
des réseaux aux ramifications internationales. L’émigration clandestine des
nationaux a connu une certaine stagnation ces dernières années et un recul
sensible depuis 2002, en raison notamment des mesures sécuritaires dissuasives
prises par les autorités marocaines et des nombreuses actions de
sensibilisation menées autour des dangers de la migration clandestine.



Les réseaux de trafic sont structurés en rabatteurs, hébergeurs
et transporteurs qui disposent souvent d’ateliers clandestins de fabrication de
pateras (barques légères). En règle générale, les clandestins tentent la
traversée par « pateras » ou camions de transport international routier, aussi
bien par le détroit, que vers les îles canaries. D’autres clandestins marocains
tentent d’accéder en Italie, via l’île de Lampedusa.



Le flux des clandestins étrangers constitue un problème
épineux et aux dimensions multiples, le Maroc n’étant plus seulement une
plateforme de transit, mais aussi un pays de destination.



L’analyse circonstanciée de ce phénomène couplée à un long
travail d’intervention et d’investigation sur le terrain a permis aux autorités
marocaines de mettre en place une stratégie de lutte globale et intégrée.



Une stratégie multiforme:


La stratégie adoptée par les pouvoirs publics marocains
dans le domaine de la lutte contre la migration clandestine s'inscrit dans une
logique globale qui concilie les aspects juridique, institutionnel, sécuritaire,
socio-économique et de communication



Sur le plan législatif, la loi 02 - 03 sur l'entrée et le
séjour des étrangers au Maroc, l'émigration et l'immigration irrégulières est
entrée en vigueur en novembre 2003.
L'objectif consistait à unifier les textes antérieurs, à
harmoniser les nouvelles dispositions avec le code pénal, à rationaliser les
critères de séjour des étrangers au Maroc et surtout à codifier les infractions
liées à l'émigration clandestine. Le trafic des migrants a été criminalisé et
ses commanditaires sont désormais passibles de peines de prison allant de 10
ans à la perpétuité. Cette loi sauvegarde également les droits des étrangers, puisque
les voies de recours sont explicitement reconnues



Au plan institutionnel, deux mesures fortes viennent
renforcer cet arsenal. Il s’agit en premier lieu de la création, au niveau du
Ministère de l'Intérieur, de la
Direction de la
Migration et de la Surveillance des Frontières et de l'Observatoire
de la Migration



La mise en place de cette Direction, structure
spécialement dédiée à cette mission, avec des prérogatives et un champ d’action
clairement définis, permettra de rationaliser les méthodes de travail, d’affiner
les outils d’analyse et d’optimiser le déploiement des unités opérationnelles
de surveillance. Elle permettra également de contrôler les points
d’infiltration empruntés par les clandestins migrants le long des frontières



La mise en place de cette structure permet par ailleurs de
disposer d’un corps d’intervention efficace, dont la capacité de réaction, la
célérité et la cohérence, permettra de s’adapter en permanence à l’évolution
des stratégies, de plus en plus sophistiquées, développées par les réseaux de
trafic des migrants



Les missions dévolues à cette Direction se déclinent à
deux niveaux : l’analyse des réseaux de trafic des migrants aux échelons
national et international et l’appui opérationnel pour la surveillance des
frontières



La deuxième mesure salutaire à ce niveau a été la création
de l’Observatoire des migrations. Le rôle de cet Observatoire consiste à
fédérer toutes les parties concernées dans la réflexion multidisciplinaire sur
la question migratoire et notamment la société civile et les chercheurs. Il
fait également office de banque de données statistiques à l'échelon national



La dimension sécuritaire:


Une vigilance particulière caractérise l’action constante
des autorités locales et des services de sécurité ainsi que des Forces Armées
Royales. A ce titre, les patrouilles aériennes, les opérations de ratissage
terrestres ainsi que les actions de renseignement permettent d’avorter en amont
les tentatives des départs clandestins.



Cette approche multidimensionnelle a permis de réviser les
statistiques à la baisse. Ainsi, du 1er janvier au 31 Octobre 2003, une baisse
de 26,95 % et de 17,53 %, respectivement du nombre de candidats à l’émigration
clandestine étrangers et nationaux, a été enregistrée. Parallèlement, il y a
une augmentation de 33,75 % de réseaux démantelés au cours de la même période.



La coopération internationale


La coopération internationale est, bien sûr, l’un des
piliers de cette lutte contre l’immigration clandestine. Le Maroc base sa
démarche sur le principe de la responsabilité partagée avec ses partenaires



La coopération initiée avec l'Espagne, l'Union Européenne
et le Nigeria représente un modèle de partenariat Nord-Sud et Sud-Sud.



Avec l’Espagne, par exemple, le Groupe Migratoire
Permanent Mixte, mis en place en novembre 2003, a déjà tenu quatre
réunions, dont la dernière le 15 Septembre 2004 à Cordoue et a permis
d’enregistrer des progrès notables. Ainsi, les patrouilles maritimes mixtes
entre la
Gendarmerie Royale et la Guardia Civil entre
Laâyoune et Las Palmas ont démarré en février 2004. Des patrouilles mixtes
aériennes et terrestres ont également été effectuées et ont permis aux
espagnols de mieux percevoir les efforts fournis par les autorités marocaines. Cette
expérience a été étendue à la zone du Détroit et la première patrouille mixte a
été effectuée début novembre 2004. Le Maroc a également affecté quatre
officiers de liaison à Madrid, aux Iles Canaries, à Algésiras et auprès du
système S.I.V.E (Système de surveillance électronique mis en place par les
espagnols pour la surveillance du Détroit).



Par ailleurs, cinq opérations ont été entreprises avec les
autorités nigérianes et permis le rapatriement par voie aérienne d’environ 1.700
ressortissants nigérians en situation illégale au Maroc. Ces rapatriements, basés
sur le retour volontaire, se sont déroulés dans le respect des droits de
l’homme et de la dignité des personnes.



Avec l’Union Européenne, le Maroc négocie actuellement un
accord de réadmission et les deux parties sont sur le point de signer la
convention de financement d’un programme de gestion des contrôles frontaliers, inscrit
dans le cadre MEDA et doté d’un budget de 40 millions d’Euros.



La dimension socio-économique


La dimension socio-économique n’est pas négligée et le
Maroc appelle ses partenaires à ne pas se focaliser sur l'aspect sécuritaire et
à privilégier le traitement économique de la problématique migratoire à travers
le co-développement, générateur de croissance et d'emplois pour fixer les
candidats potentiels.



L'Accord d'association maroco-européen a mis en place un
Groupe de Travail sur les Affaires Sociales et la Migration, dont l'un des
objectifs est de concrétiser la mise en place de micro-projets dans les zones à
fort potentiel migratoire.



Sensibilisation et dimension médiatique sont également
prises en compte et la stratégie initiée a pour objectif de sensibiliser les
candidats potentiels, à travers les supports médiatiques divers (reportages, spots
télévisés, journaux, tables rondes, films, documentaires, etc.), sur les
dangers de la migration clandestine et les risques inhérents à leur
exploitation par les réseaux de trafic et les informer sur les opportunités d'émigration
légale comme alternative.
Revenir en haut Aller en bas
Mehdi Rabbai
Adjoint du directeur
Adjoint du directeur
avatar

Sexe : Masculin
Age : 18
Parcicipations : 36
Date d'inscription : 04/02/2013
Horoscope : Sagittaire
Points : 35116

MessageSujet: Re: l'émigration clandestine   Mar Avr 09, 2013 4:52 pm

Bravo !! Hafsa . Franchement tu as bien choisi le sujet
Excellent travail je te souhaite une bonne continuation
Revenir en haut Aller en bas
http://Adoactus.jimdo.com
hafsa hafosa
Adjointe du Directeur
Adjointe du Directeur
avatar

Sexe : Féminin
Age : 19
Parcicipations : 90
Date d'inscription : 05/02/2013
Horoscope : Poissons
Points : 35166

MessageSujet: Re: l'émigration clandestine   Ven Avr 12, 2013 6:32 pm

merci beaucoup Mehdi
tu es vraiment aimable ça fait plaisir
et moi aussi je te souhaite la bonne continuation incha2alah

Revenir en haut Aller en bas
Asmaa farissi
Adjointe du Directeur
Adjointe du Directeur
avatar

Sexe : Féminin
Age : 17
Parcicipations : 174
Date d'inscription : 12/03/2013
Horoscope : Bélier
Points : 34599

MessageSujet: Re: l'émigration clandestine   Ven Avr 12, 2013 7:58 pm

C'est vrai t'a raison MEHDI tellement tu as bien choisi le sujet ma coqutte hafsa
Revenir en haut Aller en bas
hafsa hafosa
Adjointe du Directeur
Adjointe du Directeur
avatar

Sexe : Féminin
Age : 19
Parcicipations : 90
Date d'inscription : 05/02/2013
Horoscope : Poissons
Points : 35166

MessageSujet: Re: l'émigration clandestine   Sam Avr 13, 2013 2:42 pm

merci beaucoup asmae c'est très gentil ma belle

Revenir en haut Aller en bas
Asmaa farissi
Adjointe du Directeur
Adjointe du Directeur
avatar

Sexe : Féminin
Age : 17
Parcicipations : 174
Date d'inscription : 12/03/2013
Horoscope : Bélier
Points : 34599

MessageSujet: Re: l'émigration clandestine   Ven Avr 26, 2013 6:11 am


pas de quoi ma colombe
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'émigration clandestine   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'émigration clandestine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» résultat test de migration survie... je n'y comprend rien
» Cette migration n’est rien d’autre qu’une invasion armée.
» cartouche migration mary cal 20 28gr melange 7,5 et 8,5 ou 5,5 et 6,5
» début de migration de grives
» Suivi de la Migration des Grue Cendrée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A VOS CAHIERS :: CAHIER ... RECHERCHES ET CULTURE GENERALE EN FRANCAIS :: Sujets et Exposés en langue française-
Sauter vers: