AccueilالبوابةFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Petit Chaperon Rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abdelhalim BERRI
Admin
Admin
avatar

Sexe : Masculin
Age : 57
Parcicipations : 411
Date d'inscription : 18/09/2012
Horoscope : Capricorne
Points : 38503

MessageSujet: Le Petit Chaperon Rouge   Mar Mar 19, 2013 4:00 pm

Il était une fois une méchante Mère-Grand qui était jalouse de la jeunesse et de
la beauté de sa petite-fille qu'on appelait le Petit Chaperon Rouge. Elle la détestait
tellement qu'elle décida de la faire mourir.

Elle se rendit donc à la Migros des sorcières et acheta trois cervelles de chim-
panzé desséchées, un crâne de loup-garou plein de bave de crapaud, de la
confiture de pattes de mygales, des yeux de chauve-souris à la coque et deux
langues de vipères séchées pour faire joli, car si la Mère-Grand était sorcière,
elle n'en possédait pas moins un certain sens de l'esthétique.
De retour chez elle, elle mélangea soigneusement le tout dans un grand chaudron
et trempa une très belle pomme dans la mixture ainsi obtenue.

C'était l'été. Il faisait très chaud. Comme chaque semaine, le Petit Chaperon
Rouge descendit dans son jardin pour cueillir des galettes et s'arrêta au bord de
l'étang pour y pêcher un petit pot de beurre. Elle mit le tout dans un panier et
marcha le long de la route pour se rendre chez Mère-Grand. La route était en plein
soleil. La poussière se soulevait sous les pas du Chaperon Rouge, les graviers
s'infiltraient dans ses chaussures, elle avait chaud, elle avait soif, elle était fatiguée
et pis que tout, la route était bordée de panneaux publicitaires avec d'immenses
photos de grands verres de jus de pomme glacés à souhait.
Il n'est donc pas très étonnant qu'en arrivant chez Mère-Grand, l'unique désir
du Petit Chaperon Rouge fût un verre, un verre plein, un verre plein d'une boisson
rafraîchissante, par exemple du jus de pomme, avec de la buée tout autour du
verre, pour bien montrer la basse température de son contenu. Et comme par
hasard, dès que le Petit Chaperon Rouge eût donné à la Mère-Grand les galettes
cueillies le matin même et le petit pot de beurre fraîchement pêché, la vieille dame
se dirigea vers la glacière et en sortit un verre, un verre plein d'une boisson rafraîchissante, et c'était justement du jus de pommes, avec de la buée tout autour
du verre, ce qui montrait bien la basse température de son contenu.

Tiens,ma petite, dit la Mère-Grand. Voilà pour te remercier, mais surtout, bois
lentement, à petites gorgées, car ce n'est pas bon de boire trop frais quand on a
chaud. Et puis, ne mets pas tes coudes sur la table, tiens-toi droite, ne rote pas
à table, ne mange pas tes crottes de nez même si c'est plein de vitamines, ne
parle pas la bouche pleine, mets ta serviette sur tes genoux, ne mange pas avec
les doigts, ne mets pas tes cheveux dans la soupe, est-ce que tu t'es lavé les
mains ? ta chambre est bien rangée, n'est-ce pas ? ne fais pas des bulles dans
ton verre et mets la main devant la bouche quand tu bailles.

Le Petit Chaperon Rouge écoutait ces sages paroles d'une oreille distraite tout
en buvant avec délices le jus de pommes spécialement préparé par Mère-Grand.
Peu à peu les paroles de Mère-Grand lui semblèrent plus lointaines,puis elle
ne les entendit plus du tout. Elle s'était endormie, debout, le verre à la main, au
milieu de la chambre.
La Mère-Grand la saisit, l'installa sur son lit et s'en alla en dansant tout au long
du chemin. On peut d'ailleurs se demander pourquoi elle dansait, car, même si
le Petit Chaperon Rouge était éliminée, la Mère-Grand ne devint ni plus jeune,
ni plus belle qu'avant.

Toute heureuse d'avoir éliminé sa rivale, la Mère-Grand ne regardait pas bien où
elle mettait les pieds. C'est ainsi qu'en traversant la forêt, elle tomba dans un
piège tendu par les sept nains, lesquels, par tradition chez eux, essayaient
depuis bien longtemps d'attraper une Blanche-Neige.
Les sept nains furent très déçus en voyant qu'ils avaient attrapé une Mère-Grand
au lieu d'une jeune et jolie Blanche-Neige, mais les traditions doivent absolument
être respectées.

Ils enfermèrent donc la Mère-Grand dans un cercueil de verre qu'ils placèrent bien
en évidence en un lieu de passage des Princes Charmants. Malheureusement, la
Mère-Grand était si vieille et si ridée que jamais aucun Prince Charmant ne tenta
de la délivrer.
Dans la petite maison de la Mère-Grand, au milieu des bois, le Petit Chaperon
Rouge dormait.
Et le temps passa, et passa, et passa encore. Et les herbes folles, puis les
arbres, envahirent la maison, et le Chaperon Rouge dormait toujours.

Enfin, au bout de cent ans, il arriva qu'un jeune loup, l'œil vif et l'esprit aventureux,
se perdit de ce côté en suivant la piste d'un chevreuil et découvrit le Petit Chaperon
Rouge qui ronflait d'une manière tout à fait charmante, quoique fort bruyante.
Tomber sur un Petit Chaperon Rouge endormi, qui ne se sauve pas, quand on est
depuis trois jours sur la piste d'une sale bête de chevreuil qui ne pense qu'à
essayer d'éviter de se faire manger, c'est pour un loup un coup de chance assez
extraordinaire. A l'idée du bon repas qu'il allait faire, l'eau lui vint à la bouche et,
en guise d'apéritif, il se mit à lécher le Petit Chaperon Rouge.

Une langue de loup qui vous parcourt le visage, du point de vue de la stricte
analyse des règles des contes de fées, c'est suffisamment proche du baiser
d'un Prince Charmant pour que ça produise les mêmes effets, au moins au début.

Le Petit Chaperon Rouge ouvrit donc les yeux, recracha la gorgée de jus de
pomme empoisonné et bailla longuement.
Or il faut se rappeler d'un détail important : pendant cent ans, le Petit Chaperon
Rouge avait dormi, sans se réveiller, sans se lever, sans regarder la télé, sans
rien faire d'autre que dormir.

Donc, sans se laver les dents. Et donc, son haleine, habituellement fraîche et
parfumée, avait ce jour-là une certaine tendance à sentir la bête fauve très
sauvage. Cette odeur puissante rappela au loup la tanière de son enfance et il
tomba immédiatement amoureux.

Le Petit Chaperon Rouge, de son côté, aperçut une grosse bête poilue qui lui
rappela sa peluche préférée, et elle referma ses bras autour du cou velu du loup.

Ils vécurent un moment inoubliable.
Puis, bras dessus, patte dessous, ils partirent le long du chemin, tout droit vers
le soleil couchant.
On ne sait pas s'ils se marièrent, on ne sait pas s'ils eurent beaucoup d'enfants,
cependant, tout laisse à penser qu'ils vécurent heureux jusqu'à la fin de leurs jours.



Revenir en haut Aller en bas
http://avoscahiers.etudions.net
Asmaa farissi
Adjointe du Directeur
Adjointe du Directeur
avatar

Sexe : Féminin
Age : 17
Parcicipations : 174
Date d'inscription : 12/03/2013
Horoscope : Bélier
Points : 34579

MessageSujet: Re: Le Petit Chaperon Rouge   Ven Mar 22, 2013 2:44 pm

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Petit Chaperon Rouge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le petit Chaperon Rouge
» mini lalaloopsy de lyloo (toute la collection page 3)
» Ma famille de BJD: Sooah - Faith Mirror's Edge pg 6
» et le loup mangea le petit chaperon rouge
» Petit craquage Rouge Bunny Rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A VOS CAHIERS :: CAHIER D'HISTOIRES COURTES :: HISTOIRES COURTES A LIRE RAPIDEMENT-
Sauter vers: